Call Us - 01632 960080

Soyez le plus fort!

Welcome To The Foucauldian French Casino

Trouvez la star du poker en vous!

Le Baccara se joue avec un jeu de 52 cartes classique

Baccara

Le Baccara se joue avec un jeu de 52 cartes classique. Le banquier assure la distribution des cartes après les avoir bien battues. Jouer sur le meilleur casino en directLes joueurs apprécient leurs cartes et décident de parier ou non, contre la banque. Cette dernière les affronte un par un.

Présentation

Ce jeu a certainement vu le jour en Italie vers les années 1490 ainsi que l’attestent plusieurs historiens. Son nom, Baccara, traduction italienne de « Zéro », tire son origine du fait que dans une partie les Dix et les figures portent des valeurs nulles. Le Baccara aurait dérivé d’un jeu italien du Moyen Age, le Tarrochi.

Le Baccara a été présenté en France pendant le règne de Charles VIII. Très rapidement, il conquit les tables de jeu de la classe noble française et égaie désormais les soirées de la couche aristocratique. Sites decasinopro. Cette considération privilégiée lui a donné une image associée à la fantaisie et surtout à l’élégance, laquelle est restée jusqu’à nos jours.

Ce n’est que quelques années plus tard que le Baccara fut découvert par le grand public, notamment dans les grands casinos de France. Dès lors, le Baccara envahit les rues, les cafés et même les wagons-restaurants. Plusieurs variantes sont nées peu de temps après.

La version française la plus connue du Baccara est le Chemin de Fer qui traversa très vite la Manche pour s’installer également en Angleterre. Mais il a dû toutefois subir quelques modifications de règles en foulant le sol britannique. Les A nglais en ont créé leur propre variante. Celle-ci s’est fait un nom plus ouvert car il s’appellera le Baccara Européen.

Au même titre que le Poker, le Baccara demeure l’un des jeux les plus joués au monde.

La distribution

Le Baccara se joue avec un jeu de 52 cartes classique. Toutefois, il n’y a aucune limitation particulière quant au nombre de joueurs autour de la table.

Dans sa version courante, le rôle de la banque est toujours détenu par la maison, tandis que dans une variante française bien connue, le Chemin de Fer, les joueurs assument la fonction à tour de rôle. Dans tous les cas, le banquier assure la distribution des cartes après les avoir bien battues. Chaque joueur reçoit deux cartes à face cachée. Le banquier se sert ensuite deux cartes, également à face non dévoilée. Les joueurs apprécient leurs cartes et décident de parier ou non, contre la banque. Cette dernière les affronte un par un.

Hiérarchie des mains

Les As s’évaluent à 1 point, tandis que les cartes numérotées valent les chiffres qu’elles portent, sauf le Dix. La meilleure main, dite un « naturel », est l’ensemble de deux cartes qui vaut 9 points. Aucune autre main ne peut le vaincre. Elle est suivie de deux cartes qui valent huit points, lesquelles se placent donc à la seconde place.

Déroulement de la partie

Au cas où le joueur possèderait sur ses cartes 6 ou 7 points, il ne lui sera pas possible de prendre une autre carte. Cependant, quand le total dépasse le chiffre 9, alors on ne tiendra compte que de la différence entre celui-ci et 9 : ainsi, un total de 10 équivaut à 1 point et un total de 14 est considéré comme 5.

D’autre part, lorsque le total de ses cartes en main n’atteint pas 5 points, alors le joueur est tenu de solliciter une carte supplémentaire. Pour cela, il va tirer une carte, face visible, dans le sabot. En revanche, s’il détient exactement 5, il a la possibilité de dire « non », garder son jeu tel quel et de s’abstenir à ne tirer aucune carte.

Divers scénarios se présentent en fonction de la main du banquier :

        Si la main du banquier est au-dessous de 5 points, alors le joueur, lui, doit tirer des cartes du sabot ;

        Si la main du banquier n’est qu’à 3 points, il peut se servir d’une carte mais seulement si la troisième carte de son adversaire court entre un As et un Dix (Dix, Valet, Dame, Roi et As). Et il doit rester si la troisième carte de son adversaire est un Huit ;

        Si la main du banquier totalise 4 points, il ne prendra une autre carte que si la troisième carte de son adversaire court entre Deux et Sept (Deux, Trois, Quatre, Cinq, Six et Sept). Le banquier restera donc si cette troisième carte est un As, un Huit, un Neuf ou un Dix ;

        Si la main du banquier cumule 5 points, il ne saisira une carte que si la troisième carte de son adversaire court entre Quatre et Sept (Quatre, Cinq, Six et Sept) ;

        Si la troisième carte est un 6 points et plus, le banquier ne prendra de carte que s’il n’est en présence d’un Six ou d’un Sept.

Cependant, dans le cas où ses cartes vaudraient 7 points et plus, le banquier n’agira plus d’aucune façon, il reste quelle que soit la valeur de la troisième carte de son adversaire.

Conclusion

La partie s’achève dès qu’un joueur ou la banque parvient à réunir 9 points. Si aucun des joueurs n’arrive à égaler cette somme, c’est celui qui se rapproche le plus qui gagne la partie. Au cas où plusieurs mains présenteraient la même valeur, la partie reste sans vainqueur, et les enjeux sont remis à la partie suivante.  Alors n’hésitez plus et rejoignez-nous!

Find Out More

L’animation pour tous!


 

Happy Client

La vie est un jeu de cartes dont le coeur n'est jamais l'atout!

“Ce site est tout bonnement génial! Un des meilleurs sites pour jouer au Poker en ligne. Rien à dire si ce n’est que ce Casino a un grand avenir devant lui!”
By
Romain
Conseiller clientele

Happy Client

“J’ai découvert le poker en soirée chez des amis et a partir de ce moment je m’y suis passionne pour devenir une joueuse tres reguliere sur les sites de poker en ligne et je dois dire que je ce site me convient parfaitement!”
By
Laure
Attaché commercial